Comment bien isoler sa maison?

Les travaux d’isolation peuvent s’avérer au premier coup d’œil dispendieux, mais ils peuvent vous faire réaliser de belles économies!

L’isolation sera le sujet de l’heure dans les prochaines semaines. Avec la chute des températures, on découvre ou redécouvre ces petits courants d’air qui parsèment la maison. Une isolation adéquate de votre maison limitera votre consommation d’énergie en hiver. Dans ce billet, nous parlerons des différents choix et matières pouvant améliorer l’étanchéité, et donc l’isolation de votre habitation. Vous souhaitez trouver un entrepreneur vérifié pour vos besoins de rénovations ou d’améliorations domiciliaires ? Visitez sur notre site web : https://www.clicsoumission.com/ et faites une demande de soumissions auprès de nos entrepreneurs fiables et vérifiés.

Les endroits où votre maison perd de la chaleur

Selon la SCHL, les familles canadiennes vont consentir près de 60 % de leurs dépenses énergétiques en frais de chauffage. Comme nous vivons dans un pays nordique, nous devons habiter des installations adaptées à ces conditions météorologiques particulières. Toujours selon cette source, les maisons construites avant 2010 sont généralement plus gourmandes en énergie. Après cette date, les normes de constructions ont été fortement rehaussées pour garantir une plus grande étanchéité des murs et des combles. Pour une maison de type standard, les pertes de chaleur vont se répartir comme suit :

  • Par la toiture : près de 11 %
  • Par les murs : près de 17 %
  • Les fenestrations : 32 %
  • Le sol, planchers, fondation : 15 %
  • Renouvellement de l’air : environ 20 %
L’isolation sera le sujet de l’heure dans les prochaines semaines. Avec la chute des températures, on découvre ou redécouvre ces petits courants d’air qui parsèment la maison.
L’isolation sera le sujet de l’heure dans les prochaines semaines. Avec la chute des températures, on découvre ou redécouvre ces petits courants d’air qui parsèment la maison.

À la lumière de ces données, vous comprenez qu’il s’avère souvent utile de débuter les travaux d’isolation par le toit et les murs, mais également procéder au remplacement de la fenestration si votre budget vous le permet, ce que beaucoup de propriétaires vont faire pour maximiser les performances énergétiques de leur habitation. Plusieurs choix sur le marché s’offrent à vous, selon votre budget, mais aussi selon vos valeurs (matériaux durables ou écologiques). Il faut prendre en considération la valeur isolante des matériaux, si vous allez dans une quincaillerie vous verrez souvent une cote débutant par un R, ce qui indique la résistance thermique du produit. Mais attention, tous les choix ne peuvent servir à tous les usages. Des spécialistes dans le domaine de la rénovation pourront vous informer sur les meilleures possibilités qui s’offrent à vous.

 

Les signes d’une mauvaise isolation de la maison

Si votre habitation est mal isolée, vous remarquerez :

  • Que les planchers sont froids;
  • De la buée ou de la condensation sur les fenêtres;
  • Dans les cas plus graves, la présence de moisissures qui s’explique par une mauvaise isolation et une ventilation déficiente;
  • Des courants d’air, que vous pourrez même ressentir par grands vents.

 

Les choix de matériaux isolants pour la toiture ou les combles de votre maison

Les isolants soufflés

cette technique permet d’ajouter un certain volume sans défaire les plafonds ou cloisons dans la mesure où les intervenants ont accès au grenier. Les matériaux souvent privilégiés sont la cellulose (un choix écologie et assez performant), la laine, la fibre de roche qui peut limiter la propagation d’un feu et offre une bonne performance thermique élevée, mais s’avère un choix dispendieux et finalement la fibre de verre.

Les isolants en panneaux

certaines variantes existent des isolants précédemment nommés sous la forme de panneaux. On peut isoler les plafonds avec des panneaux de fibre de verre, de la laine minérale ou encore les combles avec de la cellulose giclée. Chacun de ces éléments possède des avantages et des performances variables selon vos besoins et caractéristiques de votre habitation.

Les isolants pour les murs et les planchers

l’isolation des cloisons, murs ou planchers peut s’avérer plus complexe et impliquer de plus grands travaux. Pour les murs de la maison, il est possible d’isoler la coquille extérieure de la maison avec du polyuréthane giclé, mais cette option grugera davantage votre portefeuille sans compter que vous devrez refaire le recouvrement externe de votre habitation. Vous souhaitez conserver l’espace interne de vos pièces et épaissir les murs par l’extérieur, vous pouvez également penser aux panneaux de mousse de polystyrène qui s’avère plus économique et en vente dans la plupart des quincailleries.

Isoler l’intérieur des murs

Ici aussi la cellulose peut être une option intéressante pour limiter l’ampleur des travaux. Sinon vous avez le choix de renforcer l’isolation de vos cloisons avec des panneaux rigides comme le polystyrène, la fibre de verre ou encore la bonne vieille laine minérale. Par contre, cette tâche n’est pas pour le débutant dans la rénovation, mieux vaut recourir aux services d’un professionnel vos murs abritent du filage électrique et ne doivent pas conserver d’humidité sinon vous verrez l’apparition de pourriture ou moisissures.

En terminant, les travaux d’isolation peuvent s’avérer au premier coup d’œil dispendieux en termes financiers ou de temps, mais seulement avec l’amélioration de l’étanchéité de vos murs et de votre toit votre maison va gruger près de 30 % de moins en énergie. intéressant n’est-ce pas ! De plus, vous pourrez peut-être profiter de certains crédits ou subventions telles que Rénoclimat ou RénoVert (pour 2016 et 2017), une bonne raison d’en profiter et de passer l’hiver bien au chaud !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*